Partagez | 
 

 Un village pas si calme que ça...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 559
Date d'inscription : 16/07/2011
avatar

Zuiichi
MessageSujet: Un village pas si calme que ça...    Mer 24 Jan - 22:18



Un village pas si calme...
Tsubasa & Zuiichi


East Blue... mer supposée la plus calme du monde. Pourtant, certain pirates commençaient a faire parler d'eux au point que plusieurs marines venant d'autre part avait été appelé sur East Blue. Et Zuiichi en faisait partit. Jeune sergent de la marine, il servait sous les ordres du colonel Mitsu, enfin en temps normal. En effet, celui ci n'était pas venu avec lui car il était déjà occupé avec d'autre malfrats dans leur mer d'origine. C'est pour cela que forcé de s'en méler, le colonel s'était déchargé sur Zuiichi et avait envoyé celui ci. Enfin bref vous l'aurez compris, Zuiichi était en mission sur East Blue. Il avait pour cela été envoyé a Shell Town ce qui paressait bizarre au jeune marine puisque ce genre de mission importante devrait plutôt être dirigé depuis des grosses bases comme a Logue Town par exemple.

Zuiichi arriva donc a Shell Town a bord d'un navire de la marine accompagné de tout un équipage, mais seul une dizaine d'hommes allait rester sur les lieux et seulement des bas gradés. A vrai dire, parmis tout ces nouveaux arrivants, Zuiichi était le plus haut gradé. Ils allèrent ensuite tous se présenter a l'officier commandant cette base de Shell Town : le colonel Némard et la mission était bien loin d'être ce que Zuiichi avait imaginé... En effet, le colonel leur expliqua qu'ils étaient la pour palier au manque de soldats sur Shell Town étant donné que beaucoup d'entre eux était assigné a la capture des pirates et révolutionnaire faisant leur apparition. Zuiichi avait vu juste, pourquoi prendre des sous officier ou même de simples soldats pour une mission aussi importante ? Mais le jeune marine n'avait pas l'intention d'en restait la et comptait bien faire son boulot et capturer des pirates ! Rester dans une petite base et s'assurer de la sécurité dans un village paisible, c'était pas fait pour lui. Le sabreur éleva alors la voie :

○ Vous vous foutez de moi ?
○ Excusez moi ? Rétorqua alors le colonel Nemard.
○ Vous croyez que je suis venus de South Blue ou je combattais de vrai bandits pour faire des petite ronde a la con dans un petit village ou le plus gros crime qu'il n'y ait jamais eu c'est sûrement le vol a l'étalage ?
○ Écoutez moi bien Sergent... Je suis votre superieur, baissez d'un ton quand vous vous adressez a moi ! Et oui ! C'est bien ce que vous allez faire ! Et sachez que si cette ville est aussi paisible c'est justement parce qu'on est la ! Mais comme vous voulez faire le malin, peut être que je vais plutôt vous envoyer éplucher les patates !
○ Même en épluchant des patates je serait toujours plus efficace que vous colonel... Enfin bref, dégagez de ma vue, je ne veux plus voir votre sale tronche !
○ Un dur a cuire hein ? Tu te crois malin parce que tu es un rebel qui n'obéit pas aux ordres ? Tu veux paraître cool devant tes camarades ? Mais si je veux je peux te foutre en taule pour avoir manqué de respect a un supérieur !
○ Mais vous n'en ferez rien colonel... Vous ne voudriez pas risquer votre carrière n'est-ce pas ? Zuiichi chuchotta alors a l'oreille de Némard. ○ Je sais que vous êtes un pourris, mon pouvoir me permet d'apprendre certaine chose assez facilement...
○ Qu... Amenez toute les recrues a leurs appartements ! Sergent Zuiichi, vous prenez les commandes de la surveillance du port tandis que le sergent Beerus prendra les commande de la surveillance de la ville ! Ça vous va ?

Zuiichi s'en alla alors en silence. En réalité, il n'avait rien du tout de compromettant sur le colonel Némard mais sa réaction prouvait qu'il faisait des choses louches et le jeune marine ne pouvait pas laisser passer ça. Il devait absolument découvrir ce qui se passait. Mais avant ça, il devait faire le travail qu'on lui avait confié et organisé la surveillance du port. Il pris alors quelques soldats avec lui.

○ Je veux que vous formiez des binômes, je veux deux soldats en permanence au port, ensuite je veux 3 équipes qui feront le tour de l'île, les pirates peuvent arriver de n'importe ou, pas seulement du port. Si il y a quoique ce soit, vous me prévenez !
○ Mais le colonel vous a demander de ne surveiller que le port...
○ Je l'emmerde le colonel, moi je vais dans ma chambre, ne me déranger qu'en cas d'urgence !

Zuiichi alla alors dans sa chambre, ou plutôt dans la grande piece qui servait de chambre a tout les soldats et sous officiers. Il s'assit alors sur son lit en tailleur afin de méditer et laissa jaillir quelque fantômes de son corps qui allèrent espionner le colonel. Il surprit alors une conversation escarphonique.

○ Faut faire quelque chose ! Le nouveau sergent, il sait tout ! Faut le buter, mais faut que ça ait l'air d'un accident ! Tout le monde a vu notre altercation !
○ T’inquiète pas mon pote ! Je m'en occupe ! Après tout c'est grace a toi qu'on est tranquille, avec tout ce remue ménage en ce moment, il ne fait pas bon d'être un hors la loi a East Blue et sans toi j'aurai été obligé de déménager... Par contre tu as merdé ! Donc la prochaine fois, tu fais une croix sur ton butin !
○ Ok mais règle moi ça vite !

Zuiichi fit alors disparaître ses fantômes mais continua de méditer encore un peu... Il fallait réfléchir a un plan avant d'agir et ne pas s'en prendre au colonel tout de suite. Après tout il devait resté discret ce qui lui laissait peu de marge de manœuvre, alors peut être fallait-il d'abord capturer ce fameux criminel...


__________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 22/12/2017
avatar

Tsubasa
MessageSujet: Re: Un village pas si calme que ça...    Ven 26 Jan - 18:26



Un village pas si calme que ça...
Ft. Zuiichi


Je venais d’arriver à Shell Town, c’était vrai qu’après mon altercation avec des soldats de la marine qui avait vite dégénérer, je devais fuir. J’avais gardé un contact avec une personne, mais pour être discret, j’ai engagé un pirate banal pour faire une équipe de deux personnes. J’étais celui qui donnait les ordres, mon coéquipier était chargé de parler à ma place, donc à chaque fois que mon contact était en altercation avec moi, il parlait à mon coéquipier et non à moi. Ce coéquipier, que savait-il vraiment de moi ? Comme tout le monde, il connaissait mon prénom, mes actions contre la marine, mais savait-il vraiment tout de moi ? Je lui cachais des choses, c’était sur, mais je savais que ce genre de personnes pourrait tout faire pour sauver leur peau jusqu’à même dénoncer ses collaborateurs. C'est ce genre de personnes qu’il faut se méfier, je ne faisais pas confiance en mon partenaire, donc il allait prochainement disparaître si l’alliance entre moi et le soldat de la marine venait à être compromis.

- Chef, on a un appel de notre collaborateur, apparemment un soldat de la marine est au courant de notre altercation !
- Un
- Qu’allons-nous faire chef ?
- Deux
- Ok chef, je vous laisse réfléchir !
- Pas bête.

Ce partenaire, vraiment un incapable, mais il savait que quand je commençais à compter, il fallait me laisser tranquille sous peine de prendre un jugement sévère qui est, la mort. Qu’allais-je donc faire ? Un soldat qui avait l’air d’être un peu trop curieux à mon goût, ce genre de personnes voulant tout savoir sur cette île, mais je ne devais plus rester sur cette île avec des personnes inutiles qui pourraient causer ma perte. L’heure était venue de partir, mais avant de partir, je devais faire quelque chose qui allait détruire cette paix illusoire sur cette île. Je regardais mon partenaire, puis je souriais, une idée m’était venu. Ce que j’allais faire était simple. J’avais décidé d’organiser une rencontre entre mon partenaire et mon collaborateur pour faire apparaître le semeur de trouble pour ensuite le faire taire à tout jamais, j’allais entrer discrètement dans le restaurant vu que je n’ai actuellement pas de prime sur moi et observer la discussion. Je me levais et je faisais signe à mon coéquipier d’appeler notre collaborateur. Sans broncher, il appela notre collaborateur à l’aide de l’escargophone.

- Rencontrons-nous dans le Food Foo dans deux heures, je te transmettrai mon dernier ordre.
- Ooook, mais soyez discret, je ne veux pas nous soyons pris en flagrant délit.
- T’inquiètes pas, nous allons mettre un terme à tout ça.

Le plan se préparait, avant de partir vers le Food Foo, je donnais un pistolet à mon coéquipier, il avait compris qu'aujourd'hui allait être l’acte final.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 16/07/2011
avatar

Zuiichi
MessageSujet: Re: Un village pas si calme que ça...    Mar 30 Jan - 14:51



Un village pas si calme que ça...
FT Tsubasa





• Le silence, la quiétude... C'était ce genre d'ambiance que Zuiichi affectionnait particulièrement. Dans cette situation, il était très facile de réfléchir. C'est ainsi que le jeune marine élabora un plan. Il prit alors un escarphone et lança un appel aux hommes qui avait été placé sous ses ordres.

▬ Allo ! Je veux que l'un de vous surveille le colonel ! Il est dans son bureau. Faites le discretement et informez moi du moindre déplacement.
▬ M-Mais enfin nous n'allons pas espionner le colonel...
▬ Obéissez ! Ils vous a placésous mes ordres, vous n'avez donc pas le choix ! Je veux aussi deux hommes devant la porte du dortoir, que personne n'y rentre, pas même vous ! C'est bien compris ?
▬ Mais …
▬ Obéissez bande d'incapable ! ▬ s'énerva alors le jeune sergent.
▬ Oui sergent ! Je m'occupe de surveiller le colonel !
▬ Moi et Riggs on vient surveiller la porte.


• Zuiichi recommença alors sa méditation jusqu'à recevoir un appel indiquant un déplacement du colonel Némard. Zuiichi se créa alors un clone fantôme pour sortir de la piece. Il croisa les deux soldats qui étaient chargés de surveiller le dortoir. Il leur ordonna de ne pas bouger d'ici jusqu'à son retour et de ne laisser entrer personne sous aucun prétexte. Il alla donc ensuite vers la la position indiqué par son espion. Il vit alors le colonel en pleine conversation avec un homme. Il décida alors de se faire discret, faisant en sorte de ne pas être vu par le colonel qui pourrais le reconnaître. Observant le lieux calmement, Zuiichi ne remarqua rien de particulier et il ne parvenait pas a écouter la conversation car il était trop loin pour cela. Soudain son escarphone sonna faisant ainsi remarqué le marine. Némard se retourna alors et remarqua Zuiichi. Il s'écria alors dans une colère noire :

▬ Sale traitre de la marine ! JE VAIS T'ENVOYER EN PRISON !!! DIRECT VERS IMPEL DOWN !

• Zuiichi a présent remarqué n'avait d'autre choix que de se confronter au colonel, même si ce choix était loin d'être le plus intelligent. Il se prépara plusieurs fantômes explosif dans le but de se défendre en cas d'attaque même si dans la peau de son clône, il ne risquait pas grand chose. Mais bon il ne voulait pas que ses deux adversaires le sache.

▬ Moi un traitre ? Enfoiré tu me balance ça a la gueule alors que tu est en train de conspirer avec un pirate ! Je t'ais entendus dans ton bureau !
▬ Peuh m'accuser de tes propres crimes ! C'est naze comme défense ! Qui crois tu que l'on va croire ? Un respectable colonel comme moi ? Ou un pauvre sergent rebelle qui a failli se faire virer plusieurs fois de la marine ?
▬ Oui c'est vrai ! Qui va t'on croire ? L'hypocrite qui lèche les bottes des superieurs ? Ou le soldat honnête qui dit toujours ce qu'il pense quitte a se faire virer voire même enfermer ?
▬ Enfoiré !!


• Némard se jeta alors sur Zuiichi tentant de le frapper mais celui ci esquiva sans problème, Némard était un colonel corrompu qui n'avait pas obtenu du galon de par son habillité au combat, loin de la. D'ailleurs la plupart des criminel qu'il avait attrapé, il l'avait fait grace a de nombreuses aides souvent des rivaux qui souhaitaient éliminer un ennemi et aider un marine qu'ils avaient dans leur poche a prendre du grade. Mais le probleme c'est qu'il y avait un deuxième adversaire et que peut être il y en aurai d'autre... Après tout, Zuiichi ne savait rien de cette organisation ou équipage avec lequel Némard faisait affaire...




__________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 22/12/2017
avatar

Tsubasa
MessageSujet: Re: Un village pas si calme que ça...    Mar 30 Jan - 22:54



Un village pas si calme que ça...
Ft. Zuiichi


Dans le restaurant, tout était calme jusqu’à une altercation entre deux marines qui allait tourner au vinaigre. Je me demandais ce que j’allais faire, intervenir pour sauver mon allié tout en sachant que cette personne ne me connaît pas et qu’il était en train de parler à mon subordonné, ou bien ne pas intervenir et laisser les choses dégénérés. La situation était palpable, je voyais déjà un coup-de-poing de mon allié lancé sur l’autre soldat de la marine, mais je savais très bien que ce combat allait tourner à l’avantage de ce soldat que je ne connaissais pas. Ce colonel avait un grade, mais pas la puissance requise pour le montrer, j’avais donc vu juste, en voyant la personne esquivée le coup du colonel, je me devais d’intervenir. Je m'avançais vers les deux et je me mettais rapidement entre les deux, mes tonfas en mains pour ensuite les placer en bas du menton des deux individus.

- Calmez-vous, nous sommes dans un restaurant, un peu de tenue, je vous prie.

- La ferme, je pourrai te faire arrêter pour m’avoir stoppé dans mon élan !
- Un
- Dégage de ma vue maintenant !
- Deux
- Pourquoi tu comptes ? De toute façon, si tu es en travers de mon chemin, la prison sera ton tombeau !
- Trois. J’aurais aimé que nous collaborions un peu plus longtemps, mais vous venez de signer votre arrêt de mort. Je n’ai pas été franc avec vous, je ne vous ai jamais fait confiance. La vérité, c’est que le pirate avec qui vous faisiez alliance, c’était moi.
- Qu’est-ce que..
- Qu’avez-vous donc ? Je vous ai utilisé à mes fins, la personne à qui vous parliez était mon partenaire. Vous avez été tellement stupide, et maintenant, vous allez morfler.


Je fonçais vers le colonel pour lui asséner un violent coup avec mes tonfas sur son visage. Il était en train de saigner, il était faible, je l'avais assommé, mais il devait rester en vie. C’était dommage, j’avais bien envie de le tuer, mais pour que ma réputation se fasse, je devais laisser des témoins. Pour calmer ma pulsion meurtrière, j’ordonnais à mon fidèle compagnon de venir vers moi et de me donner le pistolet, puis dès que je l’ai pris, je le pointais sur la tête de celui-ci. Il ne m’était plus d’aucune utilité, mais il devait mourir, je savais qu’il allait me trahir un jour ou l’autre. Je tirai sur la gâchette et une balle en pleine tête, il était mort. Je le regardais tomber petit à petit sur le sol, puis je me retournais vers le soldat tout en lâchant le pistolet. Tout en le regardant, je sortais de ma veste une lettre et je la lançais vers lui. Cette lettre était une preuve que le colonel faisait une alliance avec un pirate, il pouvait prendre la lettre, ou bien la laisser sur le sol, ça m’était complètement égal. Tout en le fixant dans les yeux, je pensais qu’il était temps de savoir si un combat allait avoir lieu ou une discussion.

- Je n’ai pas envie de me battre aujourd’hui, on peut régler ça par une petite discussion, mais si tu n’as pas envie, je suis prêt à en découdre quand même.


Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 16/07/2011
avatar

Zuiichi
MessageSujet: Re: Un village pas si calme que ça...    Jeu 1 Fév - 11:30



Un village pas si calme que ça...
FT Tsubasa






• Zuiichi commençait a perdre le fil, les événements s’enchaînaient très vite. Juste après l'attaque du colonel, un homme fit son apparition et eu une altercation avec Némard. Il le menaça, puis le frappa et fini par tuer son partenaire sans que Zuiichi ne puisse rien faire. A vrai dire il aurait put tenter quelque chose mais il ne s'attendait pas du tout a ce genre de rebondissement. Il était donc déjà trop tard quand il réalisa que cet homme était dangereux et qu'il était prêt a tout. Le jeune sergent détestait ces gens la, prêt a tuer un frere d'arme, un compagnon juste pour servir ses intérêts personnels... Cet homme était égoïste et cruel. Même Zuiichi qui détestait pratiquement tout ses collègues ne penserait jamais a faire une chose pareil.

• Après avoir tuer son compagnon, l'homme lâcha le pistolet qui avait servi a tuer la pauvre victime et se tourna vers le marine. Il prit une lettre dans sa poche et la jeta au pied de Zuiichi qui fit mine de l'ignorer car il ne pouvait tout simplement pas la ramasser dans son état de clone fantôme. De plus il ne fallait surtout pas baisser sa garde fasse a un individu aussi dangereux. L'homme adressa alors la parole a Zuiichi :

▬ Je n’ai pas envie de me battre aujourd’hui, on peut régler ça par une petite discussion, mais si tu n’as pas envie, je suis prêt à en découdre quand même.
▬ Vous n'avez pas envie de vous battre ? Vous allez donc vous laisser arrêter sans rien faire ? Cela m'arrange, en l'état actuel des choses vous ne pouvez pas me battre... Mais malheureusement je ne peux pas vous battre non plus.
▬ Zuiichi se tourna vers l'homme qui l'accompagnait, celui qui avait suivi Némard jusqu'ici et qui n'avait pas manqué de se cacher. ▬ Soldat ! Appelez des renfort, nous avons deux individus a capturer, si jamais ils résiste j'aimerais être assister... Donc colonel Némard, je vous arrête pour complicité avec des pirates ! Quant a vous monsieur, je vous arrête pour meurtre et agression sur un officier de la marine !

• Zuiichi était dans une situation délicate, sous cette forme il ne pouvait pas être vaincu, mais il n'était pas assez fort non plus pour venir a bout de cet adversaire et puis même si il le battait, il ne pourrait pas l’arrêter ensuite. D’où les renforts... Et puis il se doutait bien que l'homme n'allait pas se laisser capturer si facilement, un psychopathe pareil... Si jamais il se laissait faire ça serait sûrement parce qu'il a un plan, quoiqu'il arrive, Zuiichi était désavantagé et devait retrouver son corp au plus vite !



__________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 22/12/2017
avatar

Tsubasa
MessageSujet: Re: Un village pas si calme que ça...    Ven 2 Fév - 20:30



Un village pas si calme que ça...
Ft. Zuiichi


Cette personne, elle était vraiment culottée. Il pensait peut-être que j’allais me faire gentiment arrêter après tout ce que j’avais fait ? Et bien, il avait presque vu juste puisque j’allais faire semblant de me rendre, pour mieux visualiser mon adversaire et porter un coup décisif, mais je n’avais pas beaucoup de temps. Il venait de demander à son soldat d’appeler des renforts. Je n’avais vraiment pas envie de me frotter à des renforts sachant que la personne devant moi avait l’air fort. J’avais donc cogité un peu, puis je commençais à fixer le soldat d’un regard menaçant, mais il essaya de fuir mon regard donc je me décidais à intervenir. Je n’allais pas laisser ce gugusse faire appel à des renforts sans rien faire.

- Si tu bouges pour appeler des renforts, ta vie ne durera pas aussi longtemps que tu crois.

Le soldat avait arrêté de bouger, il était sans doute paralysé par la peur. Je trouvais quand même cela bizarre que le sergent ne prête pas attention à la lettre, tout cela me faisait réfléchir, je décidais donc d’avancer vers mon adversaire tout en lui faisant un sourire narquois. Je m’approchais de lui jusqu’à être complètement face-à-face à lui. Je le fixais de haut en bas jusqu’à voir quelque chose qui m’a surpris, la lettre transperçait son pied, j’étais choqué de voir cela, mais je n’avais préféré pas le montrer pour me trahir. Je décidais de retourner à ma position et de quitter la salle, jusqu’à un moment où je m'arrêtais, je ne devais pas partir, je devais faire des dégâts pour avoir ma propre prime et ainsi être reconnu comme une menace.

Je lançais mon tonfa qui était sur ma main gauche vers le soldat et accouru vers le sergent, je ne voulais plus parler, ma décision était prise. Je passais à coté du sergent et mon tonfa avait touché le soldat qui ne s’attendait pas à ce coup et je le faisais voltiger dans le mur. J’avais ensuite repris le tonfa que j’avais lancé pour ensuite toucher mon adversaire, malheureusement, mon coup l’avait juste transpercé, ce qui me laissa deux options : soit c’est un utilisateur de FDD, soit c’est un fantôme. Vu que la deuxième proposition était impossible, il devait sans doute être un utilisateur de FDD, mais cela ne me faisait ni chaud ni froid. J’étais maintenant obligé d’en découdre avec un adversaire que je ne pouvais pas toucher.

Et bien et bien, on peut dire que j’ai un peu trop dérapé, mais bon l’un d’entre nous va perdre ce combat.


Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 16/07/2011
avatar

Zuiichi
MessageSujet: Re: Un village pas si calme que ça...    Mer 7 Fév - 11:21



Un village pas si calme que ça...
FT Tsubasa






• La situation prenait une tournure qui n'arrangeait pas Zuiichi. En effet, le forban menaça le soldat de la marine qui accompagnait le sergent, et ce pleutre (pas la couleur, les fan de kaamelott comprendrons;) ) avait obéit a l'ordre ne ne pas bouger pour appeler les renforts... Zuiichi n'en croyait pas ses yeux, obéir a un criminel ? Cet acte ne restera pas impuni ! Les civils ont le droit d'être lache, la marine est la pour les protéger. Mais a partir du moment ou l'on s'engage dans la marine, on s'engage a risquer sa vie pour protéger les innocents ! Il était donc innaceptable de laisser la peur le paralyser ainsi.

• Après avoir stoppé le couard qui se prenait pour un marine, Tsubasa s'approcha de Zuiichi comme pour le jauger puis s'éloignat après avoir fait un sourire narquois. Il lança alors un tonfa vers le soldat lâche, Zuiichi aurait eu le temps d'envoyer un fantome explosif contrer le coup mais bon... Ce coup n'allait pas le tuer et ce soldat méritait une punition. Le pirate s'élança ensuite vers le sergent qui ne put esquiver le coup de ce même tonfa qui lui passa a travers. L'homme fantôme n'allait plus pouvoir garder le secret bien longtemps, son adversaire était loin d'être bête et avait sûrement déjà compris a quoi il avait affaire.

▬ Et bien et bien, on peut dire que j’ai un peu trop dérapé, mais bon l’un d’entre nous va perdre ce combat.

• Zuiichi resta silencieux, l'heure n'était plus au dialogue, il fallait agir ! Le problème, c'est que sous cette forme la, Zuiichi n'avait que très peu d'arme. En effet, il ne disposait que de ses fantômes explosif pour attaquer, il n'avait pas son katana et n'avait pas un panel de techniques très fournis en ce qui concernait son FDD. Il n'avait plus beaucoup de solution si ce n'est bluffer ! D'un pas rapide, il sortit du du bâtiment créant plusieurs fantômes explosif prêt a se jeter sur la porte dès que son adversaire sortirait. De plus sous cette forme la, il avait possibilité de flotter dans les airs, de changer sa taille ou même de se cacher dans le sol ! Il se transforma alors en fantôme géant dans l'espoir de dérouter un peu l'adversaire. A présent, l'homme pouvait très bien s'enfuir, il n'y avait pas qu'une issus, mais Zuiichi avait comprit que ce n'était ni le genre, ni le but du criminel...


__________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 22/12/2017
avatar

Tsubasa
MessageSujet: Re: Un village pas si calme que ça...    Ven 9 Fév - 5:44



Un village pas si calme que ça...
Ft. Zuiichi


Il a quand même fallu que l’individu recule, mais je me demandais ce qu’il était vraiment. Je ne pouvais pas le toucher, mais il n’avait pas l’air d’avoir mangé un logia, on aurait dit qu’il était un fantôme, le spiritisme ? J’avais vu juste, il avait mangé un fruit du démon, lui permettant de devenir un fantôme, mais je réfléchissais, comment pourrais-je le battre. Je le voyais se préparer à m’attaquer, il attendait certainement que je sorte pour pouvoir lancer l’assaut. Il a aussi fallu qu’il devienne géant, c’était à ce moment que je m’étais demandé pourquoi son corps barrait-il le chemin vers la base. J’avais sans doute eu une illumination, il essayait de cacher quelque chose, certainement son point de faible, c’était sûr qu’il était humain, mais c’était comme si son esprit s’était détachée de son corps humain. Serait-ce un voyage astral ? J’étais enfin prêt à mettre mon plan à exécution, j’allais faire d’une pierre deux coups, éliminer ce sergent et attaquer le repaire de la marine en même temps. Je m’avançais vers mon adversaire avec un sourire qui voulait tout dire.

J’ai trouvé ce que tu redoutes le plus, ton point faible. Tu n’es pas un fantôme, tu es bien humain et tu utilises le voyage astral pour te manifester en tant que fantôme, c’est ça ? Mais il y a une faille dans ta technique, quand tu es un fantôme, ton corps est sans vie et vulnérable.

Je contournais mon adversaire en le distrayant avec mon tonfa que je venais de lancer, puis je fonçais en direction de la base de la marine. Mon but était clair, net et précis, tuer le sergent avant qu’il n’ait le temps d’annuler son voyage astral pour revenir dans son corps. Je devais aussi faire des dégâts dans cette ville, je ne voyais plus mon adversaire, mais j’avais vu des fantômes qui me poursuivaient et ils explosaient au toucher. Je devais les esquiver, je n’avais même pas encore eu recours à mon fruit du démon, mais je préférais le garder pour plus tard. J’arrivais vers la base, des gardes m’y attendaient, ils étaient tous équipés d'un sabre, mais ils devaient sans doute ignorer que les sabres sont inutiles contre moi. Ils essayèrent de me trancher, mais la lame rouilla.

Ils essayèrent de me frapper un par un, mais ceci était inutile, ils n’avaient clairement pas mon niveau et cela s’était senti dès le début de l’affrontement. J’entrais dans le bâtiment en cherchant le corps de mon adversaire que j’avais fait faux bond, je cherchais ce maudit sergent tout en assommant les soldats que je rencontrais au passage. Je savais pourtant qu'il devait déjà être revenu à lui et que le vrai combat allait commencer, donc je m'étais arrêter pour créer un trou dans un mur pour sortir du bâtiment et atterrir au terrain d'entrainement. Tout se mettait en place, en attendant son arrivée, je commençais à martyriser les soldats que j’avais pris en otage, je m’ennuyais atrocement, puis voilà les soldats équipés de fusils prêt à me descendre, il était temps pour moi d’utiliser mon atout.

Fini de jouer, je ne peux plus attendre que le sergent revienne à lui.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 16/07/2011
avatar

Zuiichi
MessageSujet: Re: Un village pas si calme que ça...    Sam 10 Fév - 21:02



Un village pas si calme que ça...
FT Tsubasa






• Les choses devenaient de plus en plus critique, mais en même temps, Zuiichi allait pouvoir se battre a pleine puissance. En effet, Tsubasa avait deviné que Zuiichi était un fantôme et que son vrai corps était quelque part sur l'île. Le pirate partit alors a la recherche du corps, Zuiichi ne pouvait pas se permettre de se faire tuer aussi facilement, il devait prendre le risque de le laisser s'échapper. Il fila alors directement vers son corps et a son réveil, il partit a la recherche du briguant. Il mit un peu de temps a le trouver et arriva au moment ou celui ci était prêt a en découdre avec les faibles soldats.

▬ Fini de jouer, je ne peux plus attendre que le sergent revienne à lui.
▬ Alors n’attendons pas ! Battons nous.

• Rétorqua le sergent que Tsubasa n'avait pas encore remarqué. L'heure était maintenant venu de combattre sérieusement. Zuiichi mis alors une main sur son sabre et lança 3 fantome explosif sur Tsubasa, d'après le jeune marine, son adversaire devait pouvoir esquiver facilement cette attaque mais elle n'avait pas pour but de blesser le pirate... Le but était de le surprendre juste après son esquive pour pouvoir le toucher avec un Iai, technique très rapide qui consistait a dégainer son sabre tout en attaquant puis de rengainer, le tout très rapidement. Si cette attaque ne touchait pas, Zuiichi aurait d'autre atout dans sa manche. Mais face a un adversaire de ce calibre, il fallait combattre intelligemment et les attaques puissante n'était pas forcément les plus efficace.


__________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 22/12/2017
avatar

Tsubasa
MessageSujet: Re: Un village pas si calme que ça...    Mar 13 Fév - 8:05






Un village pas si calme que ça...





Il était enfin là, la personne que j’attendais, ce maudit sergent qui me mettait des bâtons dans les roues depuis tout à l’heure. Le vrai combat allait pouvoir commencer, mais mon adversaire avait donc décidé de réagir le premier en m’envoyant ses fantômes. Je me méfiais beaucoup de ses fantômes, donc je les avais esquivés et à ma grande surprise, ils explosèrent juste à coté de moi, donc la fumée était en train d’aveugler mon champ de vision. J’avais à peine réussi à sortir de cette fumée que mon adversaire était déjà en face de moi pour m’attaquer. Je n’avais pas le temps de réagir à son attaque, j’étais obligé de prendre l’attaque de plein fouet, mais c’était comme s’il voulait me trancher avec son sabre. Malheureusement, les sabres n’avaient pas d’effet sur moi, son sabre s’était rouillé quand il était entré en contact avec mon corps.

Désolé de te le dire maintenant, mais je ne peux pas me faire trancher par une lame.


Il avait sans doute dû être surpris des évènements qui avaient suivi son attaque. Je n’avais donc pas de temps à perdre, je décidais d’élancer ma main vers son bras pour éviter le repli de mon adversaire et avec le tonfa que je tenais de mon autre main, j’étais en train de le rapprocher du visage de mon adversaire pour le frapper de plein fouet. Je ne savais pas comment il allait réagir, mais je devais m’adapter à ses actions et essayer de prévoir ses attaques pour riposter. Je savais très bien qu’au fond de moi, je ne devais pas prendre mon adversaire à la légère puisqu’il était beaucoup plus intelligent et adroit au combat que je ne le croyais.
©️ Jawilsia sur Never-Utopia


Dernière édition par Tsubasa le Mar 13 Fév - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 16/07/2011
avatar

Zuiichi
MessageSujet: Re: Un village pas si calme que ça...    Mar 13 Fév - 11:43



Un village pas si calme que ça...
FT Tsubasa






• Zuiichi fut complètement surpris, son coup avait porté mais au lieux de faire des dégâts a son adversaire, c'est Mugen qui commençait a se rouiller. Le sergent éloigna son sabre adoré immédiatement afin que celui ci ne prenne pas trop de dégâts.

▬ Désolé de te le dire maintenant, mais je ne peux pas me faire trancher par une lame. 
▬ Tch !


• Zuiichi tenta alors de donner un coup de poing de sa main libre mais son adversaire le retint au niveau de son bras et lui asséna un énorme coup de tonfa dans la face qui le propulsa en arrière et le fit tomber sur l'un des lits du dortoir. Le marine se releva immédiatement mais il avait la tête qui tournait légèrement et une vive douleur sur la joue. Le sergent crachat alors du sang par terre avant de ranger son sabre. Il s'était visiblement ouvert la lèvre. Suite a ce coup monstrueux, les chance de victoire de Zuiichi s'était fortement amenuisé, surtout que sans son sabre, il moitié moins fort. Heureusement, il avait une certaine maîtrise des arts martiaux mais quand même nettement moins efficace. Zuiichi se mit alors en garde prêt a frapper du poing.

▬ Soit, si je ne peux te frapper de mon sabre, on va y aller aux poings... Prépare toi pour Impel Down... Pirate !


• Zuiichi s'élança alors vers le pirate faisant semblant de préparer une droite mais dégaina son sabre de la main gauche. Il arriva a portée de son adversaire grâce au Supido Slash, son attaque la plus rapide et la combina au Hollow Slash pour envoyer des fantôme explosif d'un coup de lame pour tenter de frapper son adversaire. Une fois ses bombes explosées, il recula d'un pas rapide afin d'éviter toute contre attaque. Le coup qu'il s'était prit refis alors effet, le fait de se déplacer rapidement n'avait pas l'air d'être bon pour le marine qui avait la tête qui tournait un peu. Il était donc préférable que son attaque ait porté afin qu'ils reviennent sur un pied d'égalité et surtout afin que son adversaire ne puisse pas attaquer directement car le sergent aurait bien du mal a se défendre. Il avait besoin de quelques secondes de repos afin de reprendre son équilibre et surtout ses esprits.


__________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 22/12/2017
avatar

Tsubasa
MessageSujet: Re: Un village pas si calme que ça...    Jeu 15 Fév - 22:29






Un village pas si calme que ça...





Je l’avais surpris avec mon pouvoir, mais on pouvait dire qu’il avait vite réagi face à cette difficulté. Je pouvais dire que la façon dont il s’était sorti du pétrin était plutôt brillant, je ne pensais pas qu’il serait capable d’une telle prouesse. Pour le remercier de m’offrir un combat tel que celui-ci, je laissais ses fantômes partirent sur moi et à ma grande surprise, ils éclatèrent et je tombais sur le sol. Pour tout dire, cela avait eu pour effet de me faire sourire, de me faire rire.

Ce combat, je voulais le continuer jusqu’à la fin, mon adversaire était quand même très malin, mais je ne devais plus le prendre à la légère et je décidais de me relever tout en riant d’un rire qui exprimait ma joie de combattre. Je décidais donc de passer aux choses sérieuses, l’heure était venue d’en finir vite même si je voulais continuer le combat. Je savais pertinemment que je ne devais pas rester trop longtemps sur cette île, sinon j’allais risquer de me faire capturer.

Je pense qu’on va vite finir ce combat, je n’ai pas de temps à perdre, vos renforts arrivent.

Je l’avais entendu de la bouche d’un soldat de la marine qu’un groupe de soldats qui étaient en ville allaient débarquer pour me combattre et les affronter avec ce sergent qui n’allait certainement pas me faciliter le travail allait rendre ce combat très difficile. Je décidais de foncer vers le sergent tout en me préparant à lui donner un coup-de-poing sans utiliser mes tonfas que j’avais laissé par terre.

J’avais mis un bras en face de mon visage pour éviter toute attaque sur mon visage. Mon poing partait en direction de son ventre, tout cela était calculé pour ensuite le frapper au visage pour le faire reculer et ainsi prendre l’avantage. C’était une action préméditée et si jamais celle-ci venait à échouer, je savais que je n’allais pas prendre trop de dégâts.
©️ Jawilsia sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 559
Date d'inscription : 16/07/2011
avatar

Zuiichi
MessageSujet: Re: Un village pas si calme que ça...    Ven 16 Fév - 16:33



Un village pas si calme que ça...
FT Tsubasa






• LLe combat n''avait que trop duré, Zuiichi commençait a perdre le fil. Sa vue se brouillait et même si son équilibre ne lui faisait plus défaut, il fallait en finir avec ce combat le plus rapidement possible. D'ailleurs, son adversaire était d'accord avec ça. Il semblait pressé de partir a cause des renfort qui n'allait pas tardé a arriver. Le sergent le savait, il avait peu de chance de gagner dans l'état actuel du combat. Mais si il retenait le pirate assez longtemps, peut être allait-il réussir a le faire capturer.

• Tsubasa s'élança alors vers Zuiichi après lui avoir dit qu'il n'avait plus le temps. Un coup qui avait l'air assez basique mais dans l'état ou le sergent était, se déplacer rapidement pour esquiver ne servirait a rien, Tsubasa le surpasserait et pourrais quand même le toucher. Le jeune marine décida alors de se laisser frapper, un simple coup de poing n'allait pas lui faire trop de mal. Il avait tort, le coup fit vraiment mal, mais Zuiichi fit abstraction de la douleur et tenta de riposter en donnant un coup de poing qu'il n'eut pas le temps de voir si il avait porté car il se prit un coup en plein visage qui le projeta en arrière. Zuiichi la tête un peu en arrière a cause du coup fit un salto arrière tout en essayant de donner un coup de pied a son adversaire. Puis une fois bien stable sur ses pieds, il lança a nouveau son Hollow Slash pour envoyer 3 fantômes explosif sur Tsubasa.

• Le marine posa alors un genoux a terre, ce dernier enchaînements avait eu raison de son endurance, Zuiichi ne parvenait plus a tenir debout et peinait a rester éveillé mais il ne pouvait pas se résoudre a laisser s'échapper ce vil criminel. Il tenta de se relever mais tomba de fatigue puis après, trou noir... Il ne voyait plus rien, en revanche il entendait parfaitement les son et il était sauvé. Il ne savait pas si ses coups avait porté mais ce qui est sûr, c'est que si ça n'était pas le cas, il était quand même en sécurité car les renforts étaient arrivé. Ce que Zuiichi ne savait pas, c'est qu'il n'y avait que des sous fifre bien incapable d’arrêter le pirate...


__________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 22/12/2017
avatar

Tsubasa
MessageSujet: Re: Un village pas si calme que ça...    Sam 17 Fév - 20:31






Un village pas si calme que ça...





Au moment de l’attaquer, il avait fait exprès d’encaisser mon coup pour essayer de me rendre la pareille, mais heureusement pour moi, son coup s’était arrêter à quelques millimètres près de mon ventre. J’avais eu de la chance, s’il m’avait touché, je serai tombé à terre à cause du choc. Je le regardais, lui qui était en train de s’écrouler par terre, il m’avait donné un combat exaltant, mais il ne pouvait plus rien faire à part rester à terre. Les renforts venaient juste d’arriver, mais ce n’était que de simples soldats que je pouvais balayer de mon chemin facilement.

Mon adversaire faisait peine à voir, il avait tout donné, mais cela n’avait pas suffit à venir à bout de ma puissance. C’était à cet instant que je pouvais faire ce que je voulais de lui. Je pouvais le tuer, le capturer, mais je pouvais le laisser en vie tout en partant. J’avais donc décidé de le laisser en vie, ce n’était pas parce que je devais fuir, mais par respect. Je ne voulais pas le tuer alors que j’éprouvais du respect, je décidais de partir pour prendre un bateau et m’enfuir.

Je ne t’oublierai pas, soldat, je me nomme Tsubasa. La prochaine fois que nous nous verrons, je te tuerai sans hésiter.


Ce que je venais de dire, c’était ce que je ressentais, le laisser en vie allait lui laisser une souffrance qu’il ne pouvait enlever qu’en me battant, malheureusement, il était temps pour moi de quitter cette île. Je fonçais vers les soldats tout en esquivant les balles tout en ramassant mes tonfas et en donnant des coups sur mes ennemies pour me frayer un chemin jusqu’au port. C’était facile pour moi, mais je commençais à ressentir la douleur de mon combat avec le sergent, ce qui m’avait ensuite rendu la tache un peu plus difficile, j’avais failli tomber à un moment, mais je m’étais rattrapé à temps.

J’étais enfin arrivé au port, il y avait un petit bateau qui était encore là, j’avais donc décidé de le prendre et de partir, mon but était de fuir cette île. Je m’étais ensuite allongé sur le bateau après être parti de cette île, j’étais en route vers une autre île, peu importe là ou j’allais, j’étais en sûreté pour l’instant.
©️ Jawilsia sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un village pas si calme que ça...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un village pas si calme que ça...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance  :: A l'aventure ! :: • Sea's Blues :: East Blue :: Shell Town-
Sauter vers: