Partagez | 
 

 Première mission officielle ! Débusquer René la Taupe ! [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 608
Date d'inscription : 02/10/2011
avatar

Alvin Tales
MessageSujet: Première mission officielle ! Débusquer René la Taupe ! [SOLO]   Mar 20 Fév - 0:16



PREMIÈRE MISSION OFFICIELLE
DÉBUSQUER RENÉ LA TAUPE



Nous venions de quitter l’île de Micqueot où j’avais pu dire en revoir à ma mère avant de partir pour un long moment. En effet, rejoindre la Révolution impliqué certaines contraintes qui allaient certainement m’empêcher de la revoir de sitôt : je risquais d’être souvent en mission, je pourrais être amené à me retrouver dans des mers très éloignées, mais surtout, je prenais le risque d’être recherché par le gouvernement… je ne pouvais imposer ce risque à ma mère.

C’est donc avec un gout d’amertume que j’avais rejoint mes nouveaux compagnons afin de voguer en direction de… en fait je ne savais même pas où nous allions, je me laissais guider sans vraiment savoir ce qui m’attendait. J’arborai donc un grand sourire, pour cacher mon angoisse, et pris le risque de demander plus de détails quant à notre destination.

- Pourrais-je savoir où nous allons ? Et surtout qu’est-ce qui m’attend maintenant ?

Encore une fois, se fut la fille qui réagit, les deux autres se contentant d’un léger rictus du coin de leurs lèvres. Ce qui m’étonna d’ailleurs, ce fut l’extrême simplicité et l’extrême sincérité avec laquelle elle me répondit, ce qui rendait ses dires tout à fait banals, des plus inquiétants…

- Nous nous rendons au Royaume de Luvneel ! Tu vas devoir réaliser ta première mission pour nous afin de nous prouver ta valeur et ta loyauté !

Rien que ça, un test d’entrée, comme ceux que j’avais dû passer pour rentrer au Gouvernement ; les deux institutions n’étaient pas si différentes finalement.
Mais j’avais fait le choix de les rejoindre, j’avais accepté cette nouvelle vie et tout ce que cela engendrerait. J’acquiesçai donc et demandai d’avantages de détails.

- Et en quoi consiste cette mission exactement ?
- On a appris récemment qu’un des nôtres balançait des informations au gouvernement concernant des anciens marines ayant rejoint nos rangs, des gars comme toi quoi !
- Il est où le problème ? le gouvernement doit déjà être au courant de leur désertion pour la plupart.
- C’est peut-être vrai pour certains cas, une grande majorité même, mais certains sont encore des agents sous couvertures. D’autres travaillent incognito pour nous et même s’ils ont quitté la marine, cette dernière n’est pas au courant qu’ils travaillent pour notre cause. Ces renseignements mettent donc en péril notre système et notre réseau d’informations.
- Effectivement, je comprends. Je dois faire quoi exactement alors ?
- Ta mission est simple… tu dois intercepter ces informations par n’importe quel moyen ! Et surtout, faire en sorte que cela n’arrive plus…


Cette dernière phrase était lourde de sens, mais en gros, je devais me débarrasser de l’informateur et faire en sorte qu’il ne puisse plus renseigner le gouvernement.
Nous accostâmes donc à Luvneel où ma mission devait avoir lieu, je devais absolument la réussir si je voulais remplir les objectifs que je m’étais fixé et remplir mes engagements.

- D’après nos sources, le traitre a rendez-vous avec un officier de la marine dans un bar non loin d’ici… On compte sur toi.

C’est ainsi que je me mis à la recherche de ma cible, examinant les coins de rue à la recherche de… je ne savais pas exactement quoi d’ailleurs, je me disais juste que, lorsque je le verrais, je le serrais.

Après plusieurs longues minutes de marche, je repérai enfin quelque chose d’intéressant, un groupe de marine déambulait non loin d’un bistro. Je prêtai donc attention à ce qu’il se passait à l’intérieur des locaux, un gradé de la marine semblait en plein entretien avec un autre homme. Ce dernier lui remis alors ce qui semblait être une enveloppe, certainement la liste des Révolutionnaires.
J’arrivai donc trop tard, les informations venaient d’être remise, ce qui ne me laissait que peu d’options ; soit je choisissais d’essayer de récupérer la liste en prenant le risque de laisser s’enfuir l’informateur, soit je décidais de mettre la main sur ce type, mais je laissais des infos compromettantes pour la Révolution.
D’après moi, la priorité était cette lettre, je pris donc le parti de la seconde option… récupérer l’enveloppe.

J’avais un avantage, celui de ne pas être connu en tant que révolutionnaire, pour tout le monde, j’étais sûrement encore un membre du gouvernement vu que mon changement était très récent… enfin je l’espérais. A moins que je sois déjà sur cette fameuse liste, si c’était le cas, j’espère que cet officier ne l’avait pas encore regardé.
Cependant, je ne pouvais pas juste prendre l’enveloppe et partir, cela serait vraiment trop suspect, je devais donc faire en sorte de remplacer cette lettre par une autre. Je récupérai donc deux morceaux de papier : un que je pliai en enveloppe et l’autre que je glissai à l’intérieur. Ma lettre de remplacement était prête ; il ne me restait plus qu’à approcher de ma cible et de procéder à l’échange, je devais trouver le bon moment.

Ce dernier arriva rapidement puisque l’officier se glissa dans une boutique pour acheter un den-den mushi, c’était l’occasion rêvé… tandis qu’il regardait lequel choisir, je m’approchai discrètement, attrapai délicatement l’enveloppe et la remplaçai par la factice, ni vu ni connu.
C’est alors qu’il se retourna soudainement ; je fis mine de m’intéresser moi-même au den-den et lorsque mon regard croisa le sien et que je crus qu’il m’avait repéré, je fis le salut militaire… Il me le renvoya, paya son bien et quitta l’établissement.

La première étape s’était déroulée sans accroc et plus rapidement que prévu. J’espérais donc pouvoir rattraper la taupe avant qu’elle ne quitte la ville.

Je me mis donc à rechercher le traitre partout dans la ville, mais en réfléchissant un peu, il avait dû se diriger vers le port s’il voulait quitter l’endroit, c’est donc dans cette direction que je me rendis.
Heureusement pour moi, le type en question aimait, semble-t-il, prendre tout son temps et se dandinait donc lentement dans les rues de la ville. Je le rejoignis donc comme si de rien était et, une fois arrivé à son niveau, je le poussai violemment dans une ruelle perpendiculaire à la rue principale.
Le plaquant alors contre le mur, la main portée à sa gorge, recouverte de mon pouvoir pour le côté impressionnant.

- Toi, je dois te parler !

Il déglutit de peur, comme s’il se doutait de quoi il s’agissait, même si, à part s’il avait beaucoup de chose à se reprocher, il devait effectivement savoir de quoi on allait parler tous les deux.

- Il parait que tu vends quelques informations gênantes au gouvernement !
- Oui, oui, c’est vrai… mais, mais… je ne le ferai plus, je vous le promets !
- Ça oui tu ne le feras plus… tu ne donneras plus aucunes informations au gouvernement ! Au lieu de ça, tu me les fourniras à moi !
- Par… Pardon ? Comment ça ?
- Je veux que tu continues à te renseigner, mais tu viendras me rendre des comptes à moi.
- Pourquoi ?
- Ne pose pas de questions ! Si tu me fournis les informations, alors personne, à part moi, ne sera que tu continus ton activité de renseignement et tout ira très bien pour toi. Dans le cas contraire, je te livrerai moi-même aux révolutionnaires. Ne penses même pas à me duper, sinon je m’occuperai de ton cas personnellement.


Il avait l’air un peu perdu, mais acquiesça.

- Si tu respectes notre deal, tout se passera bien pour nous deux.
- Compris.


Sur ces mots, je relâchai la pression sur sa gorge ; je lui remis un den-den mushi acheté dans la boutique juste avant afin qu’il puisse me joindre et le laissai repartir.
Il était temps de rejoindre mes camarades ; ma mission était terminée et j’espérais qu’elle serait un succès à leurs yeux. Je donnai l’enveloppe à la fille qui m’accompagnait, elle la brula directement ; bien sûr j’avais pris le temps de bien la regarder avant. D’ailleurs, heureusement que l’officier ne l’avait pas lu, car j’apparaissais bien sur cette liste… quelqu’un m’avait certainement vu partir avec mes compatriotes de voyage et avait renseignées certaines personnes.

- Concernant notre taupe ?
- Je pense qu’il ne donnera plus d’informations à personne.

C’était une demi-vérité, mais il n’avait pas le savoir.
- Ok, alors en route, me dit-elle avec un grand sourire

Cela voulait certainement dire que j’avais réussi le test… je pouvais dorénavant me considérer vraiment comme un membre de la Révolution. Ma nouvelle vie commençait.



__________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Première mission officielle ! Débusquer René la Taupe ! [SOLO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renaissance  :: A l'aventure ! :: • Sea's Blues :: North Blue :: Royaume de Luvneel-
Sauter vers: